Une vie de Yogi #5 – Yoga et perte de poids

 

Bonjour a tous, vous écoutez Une vie de yogi, un podcast de yogi lab. Je m’appelle Tiphaine et je suis votre professeure de yoga sur le site www.yogilab.fr

 

Vous écoutez l’épisode numéro 4 – Le yoga pour perdre du poids

 

Est-ce que le yoga peut m’aider a perdre du poids ?

 

C’est une question qui revient très souvent et que j’ai déjà abordée dans une autre vidéo, mais j’aimerais aller un peu plus loin car visiblement il y a beaucoup de choses a dire. 

 

Ce qui revient souvent c’est : le yoga fait-il brûler assez de calories pour que je perdre du poids ? La réponse est simple : ça dépend de vous, de votre pratique et de l’effort que vous y mettez. Oui si vous y mettez de l’énergie, non si vous regardez les autres faire. 

 

Seulement, ce n’est pas la que réside l’intérêt du yoga dans un processus de perte de poids et nous allons voir comment le yoga peut aider si perdre du poids est votre souhait. 

 

J’ai l’impression que c’est un véritable coaching sur la perte de poids que je vais vous offrir ici tant le yoga est riche en enseignements et en techniques. Avant de commencer cependant je tiens a faire un point avec vous. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on souhaite perdre du poids. 

 

D’ou vient l’envie de perdre du poids ?

 

Maintenant on va faire un exercice ensemble. Posez-vous, ralentissez le rythme, écoutez votre respiration. Commencez a occuper le corps. Une fois que vous êtes bien présent.e, posez vous la question : pourquoi ai-je envie de perdre du poids. 

 

C”est le premier atout du yoga : l’introspection. Faire le point avec soi pour s’assurer que notre désir de perte de poids vient d’un endroit aimant, d’une intention aimante a notre égard et pas du dégoût, ou de l’absence d’amour pour soi. 

 

C’est une question très importante qu’on néglige. Parce que quand on se dégoûte, et c’est souvent le cas, on a un sentiment d’urgence, il faut perdre du poids tout de suite sinon on se sent mal. 

 

Et la, c’est la première porte ouverte a l’échec. On s’inflige plusieurs émotions négatives. On ne s’aime pas, on se le dit : je me dégoute, ça nous pousse a ressentir une émotion de dégoût, de découragement, d’impuissance. C’est peut être légèrement different pour vous car nous avons tous des émotions différentes, mais disons que, d’après les échanges que j’ai avec certains yogis, c’est ce qui revient le plus. 

 

En plus de ce dégoût – encore une fois je généralise donc vous pouvez transposer votre émotion a ce que je dis – en plus du dégoût nous ressentons une urgence : je dois perdre du poids tout de suite, ce qui va demander, nous le savons, de grosses actions, de gros changements. Or, on n’aime pas, le cerveau n’aime pas le changement. Deuxième problème, deuxièmement ouverture a l’échec. On se met la pression, on a peur. Le cerveau a peur du changement. 

 

Nous avons donc : Emotion de dégoût – émotion de découragement – peur du changement… Et qu’est ce qui se passe bien souvent ? On va pallier a ces émotions avec la nourriture, on va manger pour se sentir mieux parce que ces sentiments ne sont pas plaisants. 

 

Le yoga nous apprend justement a regarder ces sentiments. 

 

Est-ce que vous voyez maintenant pourquoi il est important d’avoir une intention qui vient d’amour de soi. 

Si vous prenez ce même objectif de perdre du poids, et qu’au lieu d’y appliquer une émotion de dégoût, vous y appliquez de l’amour pour vous mêmes, alors vous verrez que le résultat est différent. 

 

Qu’est ce que j’entends pas une intention emplie d’amour : c’est tout simplement le fait que vous prenez conscience que vous méritez de vous sentir bien. Le message que vous vous envoyez n’est pas : ah je me dégoûte il faut que je perde du poids, mais plutôt : je suis ainsi, je ne ressemble pas au moi que j’imagine, je ne suis pas moi dans ce corps, je voudrais que le corps que j’occupe soit le reflet de ce que je suis. Je suis ainsi, et ce corps me sert, il m’est utile pour beaucoup de choses, j’en suis reconnaissante. 

 

De la, soit vous vous apercevez qu’en réalité vous aimez vraiment votre corps, et alors, pourquoi changer, ou alors, vous vous apercevez qu’en réalité ce corps ne vous ressemble pas totalement, et que vous allez vous accorder le droit d’être qui vous êtes, et cela passe par le corps, même si ce n’est pas que cela. 

 

Souvent avec cet exercice on comprend aussi pourquoi a l’origine on voulait perdre du poids. Et souvent c’est parce qu’on nous impose un modele de beauté. Mes propos vont peut être vous paraitre extrêmes, mais souvent on critique le communisme en politique comme un modele extrémiste parce que tout le monde doit être pareil. Pourquoi cela ne nous saute pas aux yeux avec la beauté ? Pourquoi encore aujourd’hui, même si les choses évoluent, nous avons en tête un seul modele de beauté qui est : je suis mince, je n’ai pas de cellulite, j’ai des cheveux qui brillent, des sourcils dessinés et j’en passe. 

 

Heureusement qu’il y a des personnes qui sont la pour faire bouger les choses, comme Yasmine que vous connaissez sous le nom d’Ely_killeuse qui a réalisé avec nous plusieurs vidéos, vous pouvez en trouver une sur Youtube et une autre plus intime sur Yogi Lab. Dans ces vidéos Yasmine nous explique justement sa relation au corps et applique cela a la pratique du yoga. 

C’est super intéressant, pour moi Yasmine est une personne qui m’a beaucoup inspirée, qui m’a beaucoup aidée dans le travail d’acceptation de soi.

 

Je vais faire une parenthèse perso, en vous parlant d’une conversation que j’ai eue avec Yasmine, vous pouvez avancer un peu pour retrouver la deuxième partie de ce podcast ou nous parlons de, concrètement, comment utiliser le yoga pour perdre du poids. 

 

Désolée si vous écoutez ce podcast pour avoir seulement les conseils, je pense que cet échange est justement très intéressant. Apres avoir longuement hésité a en parler, j’ai finalement demande a Yasmine son opinion sur le body positive pour les personnes “minces”. Pour ma part, j’ai encore un peu de travail a faire sur l’acceptation de mon corps, même si j’ai fait des progrès énormes. Seulement, pour une personnes “normale”, peut on justifier d’appliquer les principes du Body Positive, peut on se dire : moi aussi je fais du body positive – alors qu’aux yeux des autres, on est “normale” et on m’a déjà fait la réflexion : toi tu es mince tu ne peux pas faire partie du mouvement et tu n’es pas légitime. 

 

Hé puis après réflexion je me suis quand même dit : selon moi le body positive s’adresse aux personnes qui n’aiment pas leur corps, pas aux personnes qui sont “grosses” selon les codes de beauté actuels. 

 

Bref, tout ça pour dire que cet épisode s’adresse a toutes les personnes qui n’aiment pas leur corps. 

 

Perdre du poids vient d’un état d’esprit

 

Si vous avez réussi a passer l’étape 1, a cultiver assez de confiance en vous et d’amour pour vous, pour vous dire que vous méritez de vous sentir mieux – et donc perdre du poids parce que ce poids, avec du recul, ne vous sert pas, nous pouvons entamer l’étape 2. 

 

Et la nous allons faire face a l’inconfort. L’inconfort créé par le changement, par la nécessité de changer. 

Vous avez surement déjà essayé de changer des habitudes. Mais les avez-vous suivies jusqu’au bout ? Généralement on tient quelques jours et tout retombe. On utilise la motivation comme carburant. Souvent j’entends : je n’ai pas la motivation. C’est parce qu’on se force qu’on a besoin de motivation. Et on pense qu’on a échoué parce qu’on n’a pas la motivation. 

 

Mais en réalité, ne pas avoir la motivation au bout de quelques jours, c’est normal. La motivation, c’est ce qui fait partir la fusée, mais ce n’est pas ce qui l’emmène dans l’espace. Vous aimez mes métaphores ? Celle-ci est assez parlante je trouve. La motivation : vous en aurez besoin au départ mais ce n’est pas elle qui vous emmènera au bout. Ensuite, c’est autre chose : ensutie, c’est la conviction que ce que vous faites, vous le faites pour vous. C’est la conviction que cela vous fait du bien et c’est la capacité a prendre du recul sur vous et vos vieux mécanismes. 

 

Je vais prendre un exemple, ce sera plus parlant. Si vous voulez perdre du poids, c’est parce que vous avez du poids en trop. Si vous avez du poids en trop, c’est parce que vous avez mangé plus que ce dont le corps a besoin. 

 

Ici nous n’allons pas débattre sur le régime qu’il vous faut, l’expérience m’a montré que nous sommes tellement différents.es que certaines choses vont fonctionner pour l’un et pas pour l’autre. Donc notre mission ici est de trouver le régime qui NOUS convient, le régime alimentaire qui fonctionne pour NOUS. 

 

Et là je vous entends… aaaah régime… 

 

Hé oui, régime alimentaire, car au final nous en avons TOUS un, nous avons tous imposé nos propres restrictions ou alors elles nous ont été imposées si vous avez des allergies ou des intolérances. Si vous préférez, si le mot régime vous donne des boutons, alors on va parler de d’habitudes alimentaires. C’est la même différence, peu ou prou. 

 

Et la je vais toucher une sujet sensible, attention… je vais aller a l’encontre de ce que beaucoup de diététiciens et nutritionnistes disent. Récemment quand j’ai parlé du régime cétogène on a tout de suite fait la remarque : tu parles des régimes, c’est dangereux, ça va créer de la frustration bla bla bla. 

 

La frustration. Parlons en. Pourquoi, quand il s’agit d’alimentation, c’est une émotion a éviter ? Est-ce que c’est quelque chose que l’on évite dans tous les autres aspects de notre vie. 

 

Je vais tout de suite clarifier les choses. Je ne pense pas qu’il faut que vous fassiez des régimes, je ne vous dis pas de faire un régime, de suivre un régime. MAIS je ne vous dis pas non plus d’éviter la frustration. 

 

La frustration est une émotion et comme toutes les émotions, elle est la bienvenue. En yoga on accueille toutes les émotions. Et je vais vous épargner bien des peines. la peur de ressentir la frustration est bien pire que le sentiment de frustration lui même. Le résultat des actions que vous prenez pour éviter la frustration est pire que le résultat des actions que vous prenez pour éviter la frustration…

 

Est-ce que ça résonne en vous ? Est-ce que ça génère en vous une émotion forte, peut être même une forte opposition ? C’est normal, on vient tout chambouler. J’ai hésité a partager avec vous cette opinion tranchée mais c’est pourtant ce qui ressort le plus de mes méditations, de mes échanges avec vous et c’est ce qui fonctionne le mieux. 

 

Je vous le répète : la frustration est une émotion qui fait partie de notre vie et je serais une yogi hypocrite si je vous disais qu’on peut la mettre de coté avec le yoga. Au contraire avec le yoga on l’accueille et on apprend a la gérer, comme toutes les autres émotions. 

 

Le travail commence alors. 

 

On peut se demander : pourquoi je ressens de la frustration. Et comme tout yogi qui se respecte il faut aller chercher a l’intérieur. Et on s’aperçoit que cette frustration, on l’a créée de toute pièce. C’est assez dérangeant a entendre pour certains.es, hé puis soudain, c’est libérateur. Si je créé moi même cette émotion alors je peux créer une émotion contraire. 

 

Refaisons le chemin ensemble. Je suis frustrée. D’ou vient la frustration ? Du fait que j’ai associé la nourriture a un plaisir, peut être a un échappatoire, et que comme la nourriture, dans notre société, est facilement accessible, j’y vais a coeur joie, “je me fais plaisir”, “je l’ai bien mérité”… ça je le lis/l’entends très souvent quand j’échange avec vous. 

 

L’alimentation est synonyme de plaisir dans notre culture. Seulement, le rôle premier de l’alimentation c’est de nourrir le corps, pas de nous faire plaisir. Je ne dis pas que vous ne pouvez pas chercher du plaisir dans votre alimentation. Seulement, remettons les choses dans l’ordre. Manger, c’est pour satisfaire un besoin vital : le besoin de faire le plein de minéraux, de vitamines et de nutriments. 

 

Bien souvent nous mangeons pour autre chose. Est-ce que vous avez remarqué que souvent, si vous mangez hors des repas, ou si vous mangez “trop” c’est a dire quand vous n’avez plus faim, c’est parce que vous vous ennuyez, ou parce que vous avez une contrariété, ou parce que vous êtes stressé.e ? Et souvent il y a un sentiment d’urgence puis de perte de contrôle. Ça, on en parlera dans un autre épisode du podcast.

 

Vous voyez un indice ici. En fait on mange pour éviter de ressentir. On fait du yoga pour ressentir. On peut faire du yoga avec l’intention de se vider la tête et de ne rien ressentir, de s’occuper l’esprit. Parce que la je vous parle spécifiquement du fait de manger mais ça peut être aussi le fait de faire du sport intensément, de faire le ménage dans sa maison ou de jardiner et d’arracher toutes les mauvaises herbes, sortir courir, nager… il y a des tas de façons de ne pas ressentir. Ce sont des distractions. Et il s’avère que la nourriture en est une. La nourriture qui servait a se nourrir devient un passe temps, un cache émotions si je puis dire. 

 

Souvent on nous explique l’alimentation en pleine conscience comme quelque chose d’un peu flou… Alors j’espère qu’avec tout ce que je vous ai dit vous avez saisi un peu mieux en quoi elle peut aider. 

 

Quand vous avez l’envie de manger, arrêtez vous juste quelques minutes et posez vous la question. Est-ce que j’ai faim ?

 

Si vous avez fait le travail en amont d’initier votre changement, votre perte de poids avec une intention aimante alors vous n’aurez pas envie d’infliger a votre corps cette punition – car trop manger, c’est une punition, votre corps saturera, ce nets pas positif pour lui. 

 

Si vous partez d’une émotion de dégout, alors vous mangerez, pour plusieurs raisons parce que nous sommes des êtres très complexes, vous mangerez parce que vous voulez éviter cette sensation de dégoût, et parce que de toute façon vous vous détestez vous ne méritez pas mieux, c’est en plus de l’auto-sabotage. Mais ça, on en parlera plus tard. 

 

Le vrai travail est la, le travail sur les émotions. Le travail est identique a celui que l’on fait a chaque cours de yoga. Et comme vous avez été plusieurs a me demander plus précisément ce que je voulais dire par la, j’ai créé un cours spécial pour vous guider. 

 

Alors, si ce que je dis la est suffisant pour vous aider, si vous parvenez par vous mêmes a prendre le temps d’observer avant de passer a l’action, c’est génial, c’est pour cela que j’ai enregistré cet épisode. Et si vous avez compris mais que le passage a l’acte est plus compliqué je vous conseille vivement le cours “yoga quand j’ai une fringale”. On met en application tout ce que je vous ai dit ici. 

 

Ce n’est pas l’affaire d’une journée, ou de plusieurs, bien souvent c’est un travail quotidien qui est requis pour réussir a changer tous ces automatismes. Mais vous savez quoi, j’ai une super nouvelle pour vous ! On va continuer a aborder ces sujets de changement, de motivation, d’émotions sur le podcast. Alors je vous donne rdv très vite. 

 

J’espère que cet épisode vous a plu. Si vous avez aimé, alors on aimerait beaucoup lire vos commentaires, et vous pouvez aussi vous abonner au podcast. Cela nous permettra de devenir plus visibles et de faire passer ces messages a plus de monde. 

 

Retrouvez moi sur www.yogilab.fr pour un cours de yoga. Vous pouvez choisir le cours que vous voulez et le commander a la carte, ou alors, vous pouvez vous abonner et avoir un accès illimité a tous les cours du site. Nous mettons souvent en place des défis spécialement pour les abonnés. 

A tres bientôt les yogis, merci pour votre écoute. Prenez soin de vous. 

2 réflexions sur “Une vie de Yogi #5 – Yoga et perte de poids”

  1. Merci Tiphaine pour cet excellent podcast et cet épisode en particulier. Ce que tu dis concernant la frustration m’a particulièrement interpelé et va me pousser à la réflexion. Merci encore pour tous ces cours et ces conseils plein de bon sens. ?
    (je ne sais pas si je suis la seule mais le son des podcasts est vraiment bas. je suis obligée de mettre le son au max)

    1. Coucou Anne, merci beaucoup pour ce retour. Zut alors, je vais attendre de voir si j’ai d’autres retours et regarder comment arranger cela de mon côté, je pensais que c’était chose faite ! Merci beaucoup pour les encouragements, c’est un travail qui me tient tant à coeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonce

Challenge Rentrée

septembre 2019

Vous vous êtes fixés des objectifs pour la rentrée ?

Chez Yogi Lab on vous donne tous les outils pour les atteindre !

On passe 8 jours ensemble pour pratiquer le yoga, transpirer, parler motivation – habitudes – objectifs…

On y va ?