[Rencontre avec] Gwen et le yoga strala

Cette semaine, nous revenons vous présenter Gwen, votre nouvelle professeure YogiLab qui vient compléter l’offre des cours avec notamment du Strala Yoga !

Bonjour Gwen ! Peux-tu te présenter ?

Gwen, 35 ans, j’habite à Orléans et je viens d’Orléans (même si j’ai étudié et travaillé durant 15 ans à Angers).

Depuis combien de temps pratiques-tu le yoga ?

Depuis 2014, donc finalement assez peu de temps !

Comment et/ou pourquoi as-tu commencé le yoga, raconte-moi ton premier cours 🙂

J’ai commencé le yoga à Angers alors que je traversais une période particulièrement difficile dans ma vie personnelle. A ce moment-là, ce fût comme une évidence (alors que je n’en n’avais jamais fait avant). J’ai débuté avec le Viniyoga, une pratique vraiment axée sur le ressenti, où le professeur guidait à la voix sans jamais montrer aucune posture : l’idéal pour éviter la comparaison et se connecter vraiment à soi. Ça a été une révélation. Respirer, enfin… Retrouver un peu de sérénité dans ces moments éprouvants, réussir à se recentrer, à garder son équilibre. Le yoga m’a aidée à tenir debout.

Cette période compliquée a bouleversé ma vie. Plus possible pour moi de rester derrière un bureau toute la journée : j’avais besoin de me sentir utile. Le yoga s’est alors imposé, et j’ai suivi le chemin…

Quel est, selon toi, ton point fort et ton point faible en tant que yogi ? et en tant que prof ?

En tant que yogi, je suis plutôt téméraire ; j’aime bien expérimenter de nouvelles postures, et si je tombe ce n’est pas grave, je me relève et je recommence ! En fait, le yoga m’a appris à être à l’écoute de mon corps et à lui faire confiance.

Mon point faible c’est ma difficulté à lâcher-prise, mais je crois qu’on est un certain nombre à pratiquer le yoga pour cette raison !

En tant que prof, mon point fort c’est ma douceur. C’est ce que j’essaie de transmettre pendant mes cours. A la base, je ne suis pas particulièrement souple et je n’ai ni un passé de gymnaste ni de danseuse ; je sais donc parfaitement ce que peuvent ressentir mes élèves, puisque j’y suis passée avant eux ! Au début, j’ai eu tendance à forcer pour entrer dans certaines postures, à me mettre la pression et à aller trop loin. Le résultat n’a jamais été concluant : blessures, douleurs, repos forcé et frustration assurée ! Je me suis rendue compte avec le Strala Yoga que plus on pratique avec douceur et plus on progresse. Le vrai challenge, c’est de sortir de la notion de « no pain no gain » qui n’a pas sa place dans la pratique du yoga (mais qui est tellement ancrée en nous qu’on a beaucoup de mal à s’en débarrasser).

Mon point faible c’est l’irrégularité de ma pratique personnelle. Quand on est prof, c’est parfois compliqué de trouver le temps et surtout la motivation pour pratiquer en dehors des cours. Et pourtant c’est essentiel pour se reconnecter à soi et poursuivre son apprentissage, car c’est en pratiquant que l’on apprend. Pour l’instant, je cherche encore l’équilibre…

Quelle est la posture que tu adores, qui te fait toujours du bien ?

Ma posture préférée c’est celle de la Bête Sauvage (Wild Thing). Je ne suis pourtant pas une grande fan des backbends mais celle-ci je l’adore ! Elle permet d’ouvrir le cœur et favorise le lâcher-prise.

Et sinon, j’aime beaucoup la posture du Chat/Vache, hyper simple, accessible à tous mais très complète et qui permet de délier et d’activer l’ensemble du corps (surtout quand on se laisse aller à l’exploration, comme un vrai chat!).

Quelle est la posture qui te challenge en ce moment ?

J’adore les postures d’équilibre sur les mains (le Corbeau et ses variantes, Koundinyasana, Astavakrasana, etc.). Elles sont vraiment top pour développer la confiance en soi et une fois que l’on a compris le truc on peut vraiment s’amuser autour de ces postures, les variations sont infinies !

En ce moment, mon challenge c’est le « handstand » (l’équilibre sur les mains) que j’essaie d’aborder de la façon la plus douce possible, sans utiliser la force.

Quel type(s) de yoga a/ont tes faveurs ?

Mes préférés sont le Strala Yoga et le Yin Yoga. L’un est dynamique, l’autre statique mais ils ont un gros point en commun : celui de s’adapter à chaque individu, quel que soit sa morphologie, ses aptitudes physiques, son vécu (accident, blessure, etc.) et son mode de vie.

Peux-tu nous parler du yoga strala ?

Le Strala a été développé il y a une quinzaine d’années par Tara Stiles et Mike Taylor, sur le principe de reconnecter le corps et le mental à travers le souffle. L’idée est de privilégier le mouvement plutôt que les postures et de trouver son propre alignement, celui qui nous convient. Il permet de développer la mobilité en douceur et d’être vraiment à l’écoute de soi, sans jamais forcer et en encourageant l’exploration des postures. Il permet aussi de faire émerger sa propre spiritualité, celle qui est à l’intérieur de chacun d’entre-nous.

Quel est ton plus beau souvenir de yoga (un endroit magique, une émotion, un moment particulier…) ?

Ma formation de 200 heures en Strala Yoga à Londres en février 2018. Ça a été une vraie révélation, et cela a confirmé ma façon d’envisager le yoga et de le transmettre.

J’y ai rencontré des guides venant du monde entier, et nous faisons partie d’une communauté positive et bienveillante, sur laquelle on peut vraiment compter.

Le premier jour, j’étais dans mes petits souliers car j’ai beaucoup d’admiration pour Tara Stiles et j’étais super impressionnée ! Finalement, c’est quelqu’un de très accessible, simple et animée par l’envie de partager une autre vision du yoga, basée sur l’aisance et la douceur.

Je complète ma formation l’été prochain à Berlin, j’ai hâte !

Côté alimentation, es-tu exigeante avec toi-même, est-ce quelque chose qui t’accompagne au quotidien ?

Je ne suis pas de régime alimentaire particulier. Je pourrais me qualifier de « flexitarienne » : je mange de tout et j’essaie de varier mon alimentation, en privilégiant autant que possible les produits bio et locaux. Je mange encore un peu de viande (mais pas de bébés animaux) mais essentiellement du poisson et des œufs. Je suis convaincue que le corps « sait » ce dont il a besoin et j’essaie donc d’adopter une alimentation plutôt intuitive. Je suis également les principes de l’Ayurvéda qui correspondent à ma constitution : je suis Vata donc je privilégie les aliments cuits, chauds et consistants (j’évite le cru qui ne me réussit pas!).

Quel est ton plat, dessert ou snack préféré ?

J’adore le petit-déjeuner, et en particulier les « breakfast bowls ». Au choix, je fais une base de yaourt, pudding de chia ou banane écrasée avec du beurre de cacahuète et je rajoute des fruits frais et secs et des pépites de granola.

Et côté sport : pratiques-tu autre chose que le yoga ?

Je fais partie de l’équipe « 100% yoga » ! J’aimerais bien compléter ma pratique avec des disciplines comme le Tai-Chi ou le Chi-Gong qui semblent très complémentaires et il faudrait vraiment que je fasse un peu plus de cardio, ce n’est pas mon fort !

Si on ne devait retenir qu’un seul conseil pour pratiquer le yoga, quel serait le tien ?

Toujours privilégier la douceur dans la pratique, sans forcer, et rester à l’écoute de son corps. C’est de cette façon que l’on progresse le mieux, sans risquer de se faire mal. Notre corps est capable de faire des choses extraordinaires, il faut juste lui laisser le temps nécessaire, et lui faire confiance !

Un conseil pour de yogi pour le printemps ?

Au printemps, avec les beaux-jours, on a parfois envie de faire plein de choses. Mais il ne faut pas aller trop vite : la nature met du temps pour éclore, et il faut savoir se ménager pour ne pas s’épuiser. En Ayurvéda, c’est une saison Kapha donc on est toujours dans l’inertie et la lenteur. C’est aussi une saison qui met parfois nos organismes à l’épreuve (allergies, chauds et froids, etc.). Mon conseil est donc de faire la transition en douceur pour être en pleine forme cet été !

C’est vrai qu’au printemps on a envie de s’activer, de faire pleins, de sortir… Gwen a raison, il faut savoir prendre le temps de se réveiller en douceur. Est-ce que ça vous parle ?

On espère que vous avez aimé cette petite interview de présentation de votre nouvelle professeure. 🙂

Pour découvrir ses cours, c’est par ici :

Yin Yoga – Mobilité de la colonne

Yoga Strala – Réveil échauffement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonce

Challenge Rentrée

septembre 2019

Vous vous êtes fixés des objectifs pour la rentrée ?

Chez Yogi Lab on vous donne tous les outils pour les atteindre !

On passe 8 jours ensemble pour pratiquer le yoga, transpirer, parler motivation – habitudes – objectifs…

On y va ?