Femmes et yoginis

Aujourd’hui nous sommes le 8 mars 2019 et c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Parce qu’être une femme en 2019, en France comme dans le monde, c’est subir au quotidien des discriminations.

Dans ces conditions, pas toujours facile de s’affirmer en tant que femme. Chez YogiLab, nous souhaitons offrir à chacune mais aussi chacun d’entre vous, l’opportunité de se réapproprier son corps, de se reconnecter à lui mais aussi de prendre confiance et de s’accepter.

Pour illustrer ce parcours, trois des cinq professeures YogiLab partagent leur expérience de yogini. 

Le yoga m’a appris à arrêter de lutter contre mon corps, à accepter qu’il est, comme il est malgré les diktats de la perfection que l’on peut nous imposer. Le yoga m’a aussi appris à connaître mon corps, les momelnts où il a besoin de ralentir, les moments où il a besoin de bouger davantage. 
Avec le yoga il n’y a pas de secret… on pratique et on progresse. Pas besoin d’être spéciale, pas besoin d’être dotée d’un talent quelconque malgré tout ce que l’on peut penser. Le yoga nous fait sentir bien peu importe le niveau de pratique. En tout cas, c’est l’effet que le yoga a eu sur moi. Bref, j’ai gagné confiance en moi, et ce n’était pas gagné !

Tiphaine.

 
 
Le yoga m’a apportée tellement qu’il est parfois difficile de trouver les mots. Il m’a appris à apprivoiser la femme en moi, à la connaître beaucoup mieux et à l’aimer entièrement. 
Cela n’a jamais été évident pour moi de faire face au grand huit de mes humeurs et de mes émotions. J’ai parfois pensé que ce n’était pas normal, je me suis souvent sentie différente, parfois même faible. La pratique m’a appris à vivre en pleine conscience: en pleine conscience de ce que je ressens, de ce que mon corps de femme vit aussi au travers de ses cycles et les années qui passent. Le corps change, les besoins aussi, les émotions varient. Et plutôt que de toujours vouloir les taire, plutôt que de toujours culpabiliser de ne pas être plus ceci ou plus cela, le Yoga m’a fait remarqué tout ce que j’aimais dans la femme que je suis. La force incroyable que j’ai, l’amour que je peux donner aux autres et à moi même, l’empathie, l’écoute dont je suis capable. La beauté de mes différences. Mon unicité aussi. Le Yoga m’accompagne tous les jours. Il m’a appris à apprivoiser mon corps, et me l’apprend toujours jour après jour. Il m’a accompagnée dans les plus grands bouleversements de ma vie: de l’adolescente à la « femme », à la maman que je suis devenue. Il a été la petite voix au fond de moi, cette déesse intérieure qui me soutient, qui clame tous les jours haut et fort pour que je finisse par ne plus l’oublier: « tu es belle, tu es forte, tu es formidable, tu es assez, sois toi même car tu es parfaite comme cela! » 
Je crois que pour faire cours, je n’ai jamais été autant femme que depuis que le Yoga est entré dans ma vie.
 
Delphine.
 

Le Yoga m’a appris que chaque être possède en lui deux énergies, lunaire et solaire, féminine et masculine. Ainsi j’ai commencé à faire la paix avec ma « féminité » en équilibrant ces deux énergies en moi. Le Yoga m’a appris que même énergétiquement, nous étions égaux. En passant à l’ouest, le Yoga est devenu très féminisé et ainsi s’est émancipé, s’est éloigné du joug de certains maîtres de Yoga, hommes cis, abusant parfois de leur aura et de leur pouvoir. Je m’amuse de voir cette pratique reléguée trop rapidement à de la gym de bonne femme, parce que je sais que si tôt ou tard on s’y intéresse, on sera pris dans l’engrenage et on en apprendra tellement sur le respect des autres, sur son propre rapport à soi et sur l’égalité entre les êtres, que notre perception du monde sera changée à jamais. Je pense réellement que le Yoga peut nous ouvrir les yeux, sur tellement de choses, même politiques, et qu’il n’a pas fini de nous en apprendre.

Joanna

Nous espérons que ces mots vous aurons permis de comprendre comment le yoga peut aider à avancer sur le chemin de la féminité. Et vous, est-ce que le yoga vous a aidé dans votre parcours de femme ?

1 réflexion sur “Femmes et yoginis”

  1. Le yoga a été dans ma vie « moi », celle qui doit se retrouver, s’équilibrer de nouveau(après de très mauvais moments.). Puis il a continué à me sauver dans la maladie, dans l incurable. Il est là, et je suis. 🙂😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *